1191 results

2017
Level: avancé
Thomas Boraud, neurobiologiste, directeur de recherche au CNRS et à l’Institut des maladies neurodégénératives, CNRS-Université de Bordeaux nous expose l'antinomie entre l’Homme comme un animal doué de raisonnement rationnel et sa psychologie au quotidien. Il introduit sa présentation par des arguments provenant de la biologie et de la théorie de l'évolution pour expliquer en quel sens le concept d'homo œconomicus est dépassé et doit être revu au jour d'aujourd'hui. Il expose les fondements du processus de prise de décision (biais cognitif, capacité cognitive limitée...) pour décrire la part d’aléatoire qui est présente dans ces processus. On y apprend que notre appréhension du réel est largement modelée par nos comportements, eux-mêmes contraints par les circonstances de notre environnement.
2012
Level: avancé
L'Observatoire régional de l'environnement (ORE) expose les instruments économiques que nous avons à disposition pour faire face à la gravité des problèmes environnementaux (réchauffement climatique, stress hydrique, pollution des eaux continentales et marines, érosion de la biodiversité). On apprend quels sont les enjeux à mettre un prix à la nature (pollution, biodiversité...) et quels sont les avantages et inconvénients de chaque mesure mise en place par l'État pour agir pour une transition écologique durable. Enfin, il propose différentes méthodes qui pourraient améliorer notre approche à inclure notre environnement dans notre système économique en prenant des cas concrets (eau potable, prix du carbone...)
1968
Level: avancé
Ernest Mandel, a heterodox Marxist economist, shows here how a political economist can analyse systems such as the Soviet Union.
2019
Level: débutant
The main goal of this website is to make Economics less confusing. You can explore what the discipline of Economics is and could be. Learn about basic Economic terms and jargon.
2019
Level: débutant
In this talk, Eric Beinhocker outlines his ideas of how to ensure a just and sustainable future for Humanity: This includes his interesting Russian Doll approach to unpacking 20th-century economics and proposals of new theories to underpin a new economic system.
2019
Level: débutant
Donald Trump won in 2016 largely because enough voters in three states, all in the Rustbelt, which had voted for Barack Obama in both 2008 and 2012, switched their electoral votes from Democratic to Republican.
2018
Level: débutant
À l'occasion de la parution de la première grande synthèse en français sur l'école post-keynésienne, entretien de Mediapart avec Virginie Monvoisin, professeure à la Grenoble École de Management, qui a coordonné l'ouvrage, et Dany Lang, maître de conférence à Paris 13 qui y a participé.
2019
Level: débutant
Dans cet épisode, nous nous posons la question du rôle de la monnaie dans une économie capitaliste. Pour cela, nous comparons le fonctionnement de deux économies en apparence identique, à ceci près que la première fonctionne sans monnaie, comme une économie de troc, et la seconde est monétaire. Nous nous apercevons alors que le caractère monétaire ou non d’une économie modifie radicalement ses propriétés. La détermination des profits sera ainsi très différente dans ces deux économies, les relations de causalité entre dépôts et crédits, épargne et investissement s’inversent, une crise de surproduction est possible dans un cas mais pas dans l’autre, et le chômage peut également avoir des origines très différentes, et même opposées, selon que l’on considère une économie monétaire ou non. Les propriétés de l’économie de troc recouvrent celles de la théorie économique standard (théorie néoclassique) qui s’est historiquement construite sans prendre en considération la monnaie, celle-ci étant considérée comme neutre sur l’économie. Les propriétés de l’économie monétaire rappellent quant à elles celles des modèles postkeynésiens, bien moins connus, et qui trouvent leurs origines dans les travaux et écrits de Keynes, qui affirmait dans son ouvrage le plus célèbre (la théorie générale de l’emploi de l’intérêt et de la monnaie) que « lorsqu’on s’attaque à la recherche des facteurs qui déterminent les volumes globaux de la production et de l’emploi, la Théorie complète d’une Economie Monétaire devient indispensable » (1936, p. 297). Pour approfondir le fonctionnement d’une économie monétaire, vous pouvez lire le livre de Laurent Cordonnier, maître de conférences à l’Université de Lille, « L’économie des Toambapiks » qui présente à partir d’une « fable » la loi des profits de Kalecki dont nous parlons dans la vidéo. Le livre se lit très facilement.
2018
Level: débutant
Quelles sont les opportunités et quels sont les risques des accords commerciaux de nouvelle génération négociés actuellement par l'UE (CETA avec le Canada, JEFTA avec le Japon,...) ? Cécilia Bellora, économiste et ingénieure agronome, CEPII Karine Jacquemart, directrice générale, Foodwatch (sous réserve) Charles de Marcilly, responsable du bureau de Bruxelles, Fondation Robert Schuman Katheline Schubert, professeure d’économie, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne - PSE Modération : Dominique Rousset, journaliste à France culture
2016
Level: débutant
Le grand œuvre de l’économiste américain Hyman Minsky Stabilizing an unstable economy, sorti en 1986, vient d’être publié en français par l’Institut Veblen et Les petits matins.
2015
Level: débutant
Le PIB fait l’objet de critiques régulières. En avril dernier, le Parlement a voté, sur la proposition de la députée Eva Sas (EELV), une loi prévoyant que des indicateurs alternatifs au PIB guident les politiques publiques. Mais le choix de ces indicateurs alternatifs soulève un certain nombre de questions. Par Géraldine Thiry (Université de Louvain, Forum pour d’autres indicateurs de richesse) et Adeline Guéret (étudiante à l’ENSAE, stagiaire à l’Institut Veblen). Le gouvernement français publie cette année, parallèlement au dépôt du projet de loi de finances, un rapport présentant " l’évolution, sur les années passées, de nouveaux indicateurs de richesse, tels que les indicateurs d’inégalités, de qualité de vie et de développement durable." Cette publication fait suite à l’adoption définitive au Parlement, en avril 2015, de la proposition de loi visant à prendre en compte de nouveaux indicateurs de richesse dans la définition de politiques publiques. L’article unique de cette loi prévoit "une évaluation qualitative ou quantitative de l’impact des principales réformes engagées l’année précédente et envisagées pour l’année suivante, notamment dans le cadre des lois de finances, au regard de ces indicateurs et de l’évolution du produit intérieur brut." Cette loi marque constitue donc une première étape dans la remise en cause de la centralité du PIB (produit intérieur brut), comme indicateur central du progrès de notre société. Comme l’explique la vice-présidente de la Commission des Finances de l’Assemblée nationale, la députée de l’Essonne, Eva SAS, à l’origine de cette loi, il est nécessaire de " renouveler la pensée économique " parce que nous sommes entrés " dans une période post-croissance qui nous impose de commencer à réfléchir autrement " (…) " Il faut remettre du long-terme dans les politiques publiques et prendre en compte ce qu’on lègue aux générations futures « . En consacrant son rapport annuel 2015 à la question des nouveaux indicateurs, l’Idies s’inscrit pleinement dans le cadre des missions qu’elle s’est donné depuis son origine : agir pour que soient réunies les conditions nécessaires pour que tous les citoyens puissent accéder à une information économique et sociale de qualité. Le choix des indicateurs rendant compte de l’état de notre économie et de notre société a une dimension technique. Mais il est surtout profondément politique. Il ne peut donc être laissé aux seuls experts et doit au contraire être placée au coeur de la délibération démocratique. C’est toute l’ambition de ce rapport que d’y contribuer.
2019
Level: avancé
In this blog article Steve Keen elaborates on flawed climate change modelling and mainstream economics forecasts. In specific, he stresses the climate change forecasts of the DICE model (“Dynamic Integrated model of Climate and the Economy”) by Nobel Memorial Prize in Economic Sciences winner William Nordhaus.
Level: avancé
Entretien avec Sylvie Morel, économiste et professeure titulaire au Département des relations industrielles de l’université Laval, à Québec, où elle est arrivée en 1996. Ses enseignements et ses recherches portent sur les politiques publiques de l’emploi, la sécurité sociale et la théorie économique (l’économie institutionnaliste de John R. Commons et l’économie féministe). Ses travaux sont menés dans une perspective de genre. Elle a collaboré à plusieurs réseaux de recherche féministes, aux fins, notamment, de l’élaboration de formations sur les théories économiques pour les groupes de femmes. Elle est membre du Réseau québécois en études féministes (RéQEF) ainsi que chercheuse associée à la Chaire Claire-Bonenfant – Femmes, Savoirs et Sociétés. Signataire du Manifeste pour un Québec solidaire (2005), elle a co-fondé le site Économie autrement – dédié à la promotion de l’économie hétérodoxe – et y a collaboré pendant 7 ans. Elle a aussi siégé quatre ans au Comité de direction du Centre d’étude sur la pauvreté et l’exclusion (CEPE), rattaché au ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale (MESS).
2019
Level: avancé
As opposed to the conventional over-simplified assumption of self-interested individuals, strong evidence points towards the presence of heterogeneous other-regarding preferences in agents. Incorporating social preferences – specifically, trust and reciprocity - and recognizing the non-constancy of these preferences across individuals can help models better represent the reality.
Level: avancé
Le monde doit faire face à trois crises majeures : environnementale, inégalitaire et financière. Face aux limites de la macroéconomie classique négligeant largement ces trois enjeux pourtant cruciaux, l'Institut Veblen nous propose ici les bases d'une réflexion sur le renouveau des modèles macroéconomiques qui ne doivent plus ignorer les questions climatique, sociale et d'instabilité financière.
2019
Level: débutant
In this post, Rethinking Economics sets out what it means to decolonise economics education and how we can do that. The article first breaks decolonising down into a "mind-set" and a "process", then applies this process to economics education. It finishes with a reading list and some suggested actions to get you started decolonising economics today.
2019
Level: débutant
What data is used in the economic models of the IPCC? How problematic is it, that tipping points are often ignored? A very interesting presentation by Steve Keen during the OECD Conference "Averting Systemic Collapse".
2019
Level: débutant
What are the implications of the politics of "behavioural change"? Alexander Feldmann took a closer look for you on nudging and framing and if this is a legitimate instrument being used by the state to make us behave better in terms of our carbon footprint.
2019
Level: avancé
A rethinking of the way to fight global poverty and winners of the Swedish Bank Prize for Economics.
2017
Level: débutant
En quelques mots, Gaël Plumecocq explique ce qu'est l'économie écologique : ses grandes thèses, auteurs et projets. Il est l'auteur d'une introduction à l'économie écologique aux éditions La Découverte.
2018
Level: débutant
In this short video 'Raghuram Rajan’s Dosa Economics Explained', the famous theory of Dr. Raghuram Rajan, ex-governor of Reserve Bank of India (RBI), Dosa Economics, has been explained using a very simple example of Dosa ( a delicacy of India). Here, Dr. Raghuram Rajan tries to explain that low interest rate and low inflation is much better than high interest rate and high inflation.
2013
Level: débutant
Professor Jennifer Clapp explains the dynamics of financialization of land and agricultural commodities in Subsaharan Africa. She points to the historical roots of accelerated land speculation and their connection to financial institutions, both generating and reinforcing the process of financialization of African land. Besides talking about roots and dynamics of speculation with land on financial markets, she puts the perspective of scholarly investigation onto the investor's side in discussing guidelines of responsible investment and regulation in the front instead of focussing on the receiving countries.
2019
Level: débutant
In this short video Peter Reich illustrates seven aspects of the state of the US economy. He provides suggestions on how to to get started to move towards a more fair distribution of wealth.
2019
Level: expert
In this article, Gareth Dale analyzes and compares the main characteristics and differences of two visions that are currently emerging to tackle Climate Change: the Green New Deal and Degrowth. Which are the consequences from the environmental, economic and political point of view? And what are the underlying doctrines?
2010
Level: débutant
Ever wondered how a rap battle between John Maynard Keynes and F.A. Hayek would sound like?
2019
Level: avancé
Prof. Robert Guttmann looks at the current transformation of the international world order through the lenses of global money and finance.
2019
Level: expert
In this blog article, Dirk Brockmann illustrates how strong heterogeneities, cluster-like structures and high variability in node connectivities can naturally emerge in growing networks.
2015
Level: débutant
This panel discusses the role of mathematics and history in economics. Lord Robert Skidelsky and Dr. Ha-Joon Chang advocate for a more prominent role of history and a less prominent role of mathematics within economics. Prof. Steve Pisckhe and Prof. Francesco Caselli defend the dominant role of mathematics within economics. Each of the speakers gives a 10-15 minutes talk advocating his position, before the panel is opened up for Q&A. The discussion is moderated by Prof. James Foreman-Peck.
2019
Level: débutant
Andrew McAfee about the history of human progress and the modern uncoupling of our prosperity from resource consumption. They discuss the pitfalls and hidden virtues of capitalism, technological progress, environmental policy, the future of the developing world, and other topics.
2019
Level: débutant
In this talk Robert Skidelsky analyses how sociology did and could enrich economic analyses, but also how critical sociological insights have been colonised by mainstream economics.
2014
Level: débutant
In this short Video Silke Helfrich discusses the basics of commons. It’s an introduction into the essence of commons from a perspective stemming from outside the economic discipline that focuses on social practice. Her perception challenges the economic mainstream’s perception of common goods and goes beyond a purely materialistic conceptualisation of commons.
2019
Level: débutant
This Blog Post describes the U.S. federal reserve money system from the perspective of the Modern Monetary Theory (MMT). Therefore it presents a theory of money creation, gives simple examples how this influences the economy and the historical process of why the monetary system of the US has developed this way.

Nous soutenir

Ce projet est le fruit du travail des membres du réseau international pour le pluralisme en économie, dans la sphère germanophone (Netzwerk Plurale Ökonomik e.V.) et dans la sphère francophone (Rethinking Economics Switzerland / Rethinking Economics Belgium / PEPS-Économie France). Nous sommes fortement attachés à notre indépendance et à notre diversité et vos dons permettent de le rester ! 

Donner