150 results

2021
Level: débutant
"La crise sanitaire s’est soldée par une mise à l’arrêt de l’économie et une explosion des déficits publics. Le débat économique fait rage sur la gestion à adopter de cette dette Covid mais, pour en discuter, encore faut-il poser le bon diagnostic : quel est l’effet d’un déficit public ? Sont-ils tous utiles ? Comment sont-ils financés ? Ce petit récap propose quelques bases de macroéconomie à ceux qui souhaitent s’emparer de ces questions hautement politiques."
 
L’économie politique marxiste se focalise sur l‘exploitation du travail par le capital. Elle ne voit pas l'économie comme un ensemble de transactions neutres à des fins d’échange et de coopération, mais au contraire comme un développement historique conflictuel résultant de luttes sociales, d’une certaine idéologie et d’une distribution asymétrique du pouvoir.
2019
Level: avancé
Cet interview donne la parole à Jean-François Ponsot, l'un des coordinateurs de l'ouvrage "L'économie post-keynésienne. Histoire, théories et politiques" (Seuil, 2018), première synthèse française du post-keynésianisme. J.-F. Ponsot revient sur le contenu du chapitre 21 dont il est l'auteur et qui traite du projet de système monétaire international soumis par Keynes après la Seconde Guerre Mondiale pour sortir du chaos provoqué par la crise et la guerre. Après un descriptif des principales caractéristiques de ce projet, qui n'a pas été retenu par la communauté internationale, J.-F. Ponsot présente les avantages qu'il aurait à être appliqué aujourd'hui, mais aussi les difficultés pratiques qui empêchent sa mise en oeuvre dans le contexte monétaire et financier actuel.
2016
Level: avancé
En trente ans, la finance est devenue toute-puissante. Pas un jour sans connaître les mouvements du FTSE ou du NASDAQ, pas une semaine sans analyse du change, pas un mois sans fermeture d’usine, pas un an sans inquiétude sur la dette publique, pas une décennie sans une crise financière. Le bilan macroéconomique de nos économies occidentales est peu glorieux : une croissance molle, des investissements atones, un chômage endémique, des inégalités croissantes. Le constat est sans appel : les politiques libérales ont déréglementé la finance, et la banque, qui accompagnait autrefois l’industrie dans ses investissements à long terme, lui fait aujourd’hui obstacle. La créativité des financiers s’est substituée à celle des entrepreneurs. Il est urgent de remettre la finance à sa place : ce n’est pas à l’économie d’obéir à la finance, mais à la finance de servir l’économie. Un ouvrage qui décrypte trente ans de financiarisation de l’économie, propose un examen détaillé de l’articulation entreprise/ finance et avance des propositions – analysées et commentées par Michel Aglietta – pour mieux penser l’économie réelle.
2019
Level: avancé
L’économiste américain d’origine russe Hyman Minsky accordait une place centrale à la finance dans le fonctionnement des économies capitalistes. Cent ans après sa naissance, la crise de 2008-2009 remet en avant ses analyses de l’instabilité financière et ses pistes de réflexion sur les mécanismes qui pourraient la contenir.
2018
Level: débutant
Chercheuse au CNRS, Lauriane Mouysset s'attaque au défi de concilier économie et écologie pour concevoir un développement durable. Pas si simple de faire un choix, lorsqu’il s’agit de penser en amont, à tous les avantages mais aussi aux conséquences qui vont en découler. Peut-être que la clé de tout choix se trouve sur les valeurs fondamentales, celles qui font nos sociétés. Lauriane nous invite à réfléchir à la meilleure façon d’agir et de faire un bon choix face à la crise écologique.
2020
Level: débutant
"Revisitons quelques crédos économiques dominants qui prévalaient à la veille de la crise de 2008. On prend alors toute la mesure de la fragilité des dogmes"
2020
Level: débutant
Qu'est-ce qui explique la crise d'un modèle comme les Trente Glorieuses ? Quel type de capitalisme est en train de se mettre en place aujourd'hui ? Comment nos systèmes économiques évoluent-ils ? Combinant histoire, économie et politique, ce manuel de Robert Boyer introduit à la théorie de la régulation.
 
Les post-keynésiens se focalisent sur l’analyse des économies capitalistes, vues comme des systèmes certes hautement productifs mais aussi instables et conflictuels. L‘activité économique y est pour eux déterminée par la demande effective, qui est typiquement insuffisante pour permettre d’atteindre le plein emploi et la pleine utilisation des capacités de production.
 
L’économie féministe se focalise sur les interdépendances entre les relations de genre et l’économie. Le 'care' et la sphère de la reproduction partiellement non-marchande sont des objets d’étude particulièrement mis en avant.
2019
Level: débutant
Cet interview donne la parole à Jean-François Ponsot, l'un des coordinateurs de l'ouvrage "L'économie post-keynésienne. Histoire, théories et politiques" (Seuil, 2018), première synthèse en français sur le post-keynésianisme. Jean-François Ponsot revient d'abord sur les apports des post-keynésiens, notamment sur leur conception du chômage et de la relance économique. Il analyse ensuite la difficulté pour les théories hétérodoxes à s'installer dans le paysage théorique malgré la crise financière de 2007. Enfin, il explique en quoi les fondements du post-keynésianisme sont plus progressistes que populistes.
2019
Level: débutant
Dans cet épisode, nous nous posons la question du rôle de la monnaie dans une économie capitaliste. Pour cela, nous comparons le fonctionnement de deux économies en apparence identique, à ceci près que la première fonctionne sans monnaie, comme une économie de troc, et la seconde est monétaire. Nous nous apercevons alors que le caractère monétaire ou non d’une économie modifie radicalement ses propriétés. La détermination des profits sera ainsi très différente dans ces deux économies, les relations de causalité entre dépôts et crédits, épargne et investissement s’inversent, une crise de surproduction est possible dans un cas mais pas dans l’autre, et le chômage peut également avoir des origines très différentes, et même opposées, selon que l’on considère une économie monétaire ou non. Les propriétés de l’économie de troc recouvrent celles de la théorie économique standard (théorie néoclassique) qui s’est historiquement construite sans prendre en considération la monnaie, celle-ci étant considérée comme neutre sur l’économie. Les propriétés de l’économie monétaire rappellent quant à elles celles des modèles postkeynésiens, bien moins connus, et qui trouvent leurs origines dans les travaux et écrits de Keynes, qui affirmait dans son ouvrage le plus célèbre (la théorie générale de l’emploi de l’intérêt et de la monnaie) que « lorsqu’on s’attaque à la recherche des facteurs qui déterminent les volumes globaux de la production et de l’emploi, la Théorie complète d’une Economie Monétaire devient indispensable » (1936, p. 297). Pour approfondir le fonctionnement d’une économie monétaire, vous pouvez lire le livre de Laurent Cordonnier, maître de conférences à l’Université de Lille, « L’économie des Toambapiks » qui présente à partir d’une « fable » la loi des profits de Kalecki dont nous parlons dans la vidéo. Le livre se lit très facilement.
 
L’école autrichienne se focalise sur la coordination économique des individus dans une économie de marché. Elle met l’accent, entre autres choses, sur l’individualisme, le subjectivisme, la politique de laissez-faire, l’incertitude et le rôle de l’entrepreneur.
2013
Level: avancé
Best seller incontournable le livre de Frederic Mishkin présente une analyse économique des systèmes financiers au sein desquels les banques centrales conduisent la politique monétaire de leurs pays Il expose également les fonctions économiques des banques commerciales et des autres intermédiaires financiers à la fois dans une perspective nationale et …
 
L’économie de la complexité se focalise sur les interactions et les interdépendances entre les individus et les structures dans les systèmes économiques. L‘économie est vue comme un système complexe qui est toujours dans un état de flux, c‘est-à-dire évoluant et changeant en permanence.
 
L’économie néoclassique se focalise sur l’attribution des ressources dans un contexte de rareté. L’analyse économique vise essentiellement à déterminer l’attribution la plus efficace des ressources en vue d‘accroître le bien-être.
2020
Level: avancé
Dans son dernier livre Les capitalismes à l épreuve de la pandémie 2020 Robert Boyer tente d analyser l histoire en temps réel les capitalismes face au covid19 Que nous apprend l épidémie de covid19 de nos régimes socio économiques Quelles mesures les différents pays ont ils mises en place …
Level: débutant
Exploring Economics, an open-source e-learning platform, giving you the opportunity to discover & study a variety of economic theories, topics, and methods.
 
L’économie comportementale se dédie à l’observation du comportement humain et en particulier à celle du comportement de décision économique.
 
L’économie évolutionniste se focalise sur le changement économique. En conséquence, sont analysés des processus de changement tels que la croissance, l’innovation, le changement technologique et structurel, ou encore le développement économique en général. L’accent est mis sur les populations et les (sous-)systèmes.
2019
Level: débutant
Nancy Fraser et Elsa Dorlin, philosophes et militantes des Gender Studies, échangent et débattent autour de "Un féminisme pour les 99%. Un manifeste".
2020
Level: avancé
En inscrivant la soutenabilité environnementale dans la révision stratégique lancée début 2020 la Banque centrale européenne BCE a signalé qu elle prenait au sérieux les appels pour intégrer la politique monétaire dans la lutte contre le changement climatique et plus largement contre la crise écologique qui menace nos sociétés et …
2017
Level: débutant
Dans cette intervention Stefano Palombarini présente son ouvrage co écrit avec Bruno Amable et publié en 2017 L illusion du bloc bourgeois Alliances sociales et avenir du modèle français Il revient dans un premier temps sur le concept de bloc social et de bloc social dominant puis présente les résultats …
2021
Level: avancé
Fidèle à l économie politique marxiste Michel Husson explore ici l après Covid en mettant au centre du jeu le Capitalisme Après avoir dressé un portrait très étayé de l impact de la crise sur l emploi la croissance du PIB l évolution des taux de profit et abordé l …
2021
Level: débutant
Dans cette vidéo le youtuber Des économistes et des hommes présente le concept de finance fonctionnelle théorisé par Abba Lerner Pour ce dernier le déficit public ne doit pas être vu comme un fardeau pour l économie mais plutôt comme un moyen d améliorer la situation économique et sociale du …
2018
Level: avancé
La science économique dominante est-elle impuissante face aux crises ? Existe-t-il une alternative ? Dans cet ouvrage collectif, Éric Berr (université de Bordeaux), Virginie Monvoisin (Grenoble École de management) et Jean-François Ponsot (université Grenoble-Alpes) présentent l'économie post-keynésienne, une approche novatrice de l'économie.
2016
Level: avancé
La finance est-elle structurellement instable ? Comment expliquer les crises financières ? Le regard de l'économiste Hyman Minsky.
2018
Level: débutant
The workshop introduces into the field of critical political economy and tries to identify the role of finacial markets in capitalism, the reason for financial crises and the relevance of Marx in regard to these topics.
2020
Level: débutant
This module examines current socio-political issues through the lens of pluralism, that is pluralism of theory, pluralism of method and interdisciplinary pluralism
2015
Level: débutant
L'article de Carmen Guy présente les textes pionniers de l'analyse économique des crises. L'autrice montre que l’étude des crises économiques a nécessité dès le début une approche interdisciplinaire, intégrant dans un premier temps l’histoire et la statistique et ensuite la sociologie.
2015
Level: avancé
This paper presents an overview of different models which explain financial crises, with the aim of understanding economic developments during and possibly after the Great Recession. In the first part approaches based on efficient markets and rational expectations hypotheses are analyzed, which however do not give any explanation for the occurrence of financial crises and thus cannot suggest any remedies for the present situation. A broad range of theoretical approaches analyzing financial crises from a medium term perspective is then discussed. Within this group we focused on the insights of Marx, Schumpeter, Wicksell, Hayek, Fisher, Keynes, Minsky, and Kindleberger. Subsequently the contributions of the Regulation School, the approach of Social Structures of Accumulation and Post-Keynesian approach, which focus on long-term developments and regime shifts in capitalist development, are presented. International approaches to finance and financial crises are integrated into the analyses. We address the issue of relevance of all these theories for the present crisis and draw some policy implications. The paper has the aim to find out to which extent the different approaches are able to explain the Great Recession, what visions they develop about future development of capitalism and to which extent these different approaches can be synthesized.
2019
Level: avancé
In this essay the author reviews empirical studies in economics that analyze factors behind the rise of nationalist and populist parties in Western countries. He stresses that economic factors (e.g., trade shocks and economic crisis) play a crucial role in the rise of populist parties; however, the discussion of mechanisms driving this trend remains unsatisfying

Nous soutenir

Ce projet est le fruit du travail des membres du réseau international pour le pluralisme en économie, dans la sphère germanophone (Netzwerk Plurale Ökonomik e.V.) et dans la sphère francophone (Rethinking Economics Switzerland / Rethinking Economics Belgium / PEPS-Économie France). Nous sommes fortement attachés à notre indépendance et à notre diversité et vos dons permettent de le rester ! 

Donner