Petit récap macro par temps de crise pour ne pas se faire enfumer

Alban Pellegris
Le blog de L’association AMIES - Alternatives Économiques, 2021
Niveau: débutant
Perspective: Économie post-keynésienne
Sujet: macroéconomie
Format: Blog
Lien: https://blogs.alternatives-economiques.fr/amies/2021/02/18/petit-recap-macro-par-temps-de-crise-pour-ne-pas-se-faire-enfumer

Alban Pellegris nous propose dans cet article du blog de l'Association AMIES de réviser nos fondamentaux de macroéconomie. A partir d'une égalité comptable simple, basée sur les grands agrégats de la macroéconomie, l'auteur nous rappelle certains enseignements de la macroéconomie moderne, à rebours de certaines idées reçues parfois largement partagées.

Au programme de l'article:

1. La relation entre l’épargne et l’investissement

1.1. L’interprétation classique : l’épargne préalable comme condition de l’investissement (S=>I)

1.2. L’interprétation keynésienne : l’épargne comme résidu du revenu donc de la dépense (I=>S)

2. Le déficit public

2.1. Le déficit public n’évince pas l’investissement, il crée une richesse financière nette pour le secteur privé

2.2. Le déficit public indispensable pour atteindre le plein emploi… mais tous les déficits publics ne se valent pas !

2.3. Du déficit public à l’exposition aux marchés financiers

Cet article est riche d'enseignements pour mieux comprendre le débat actuel sur la question de la dette publique, des déficits et la proposition de certains économistes de supprimer la "dette Covid".


Commentaire de nos éditeurs:

Ce petit vade mecum de macroéconomie est bienvenue dans le contexte qui est le notre. La crise de la Covid a eu d'importantes conséquences économiques, en particulier sur la dette publique des différents pays. Ainsi, avoir les idées clairs sur les mécanismes du circuit macroéconomique est essentiel pour pouvoir participer au débat public . Dans une langue simple et un discours accessible, A. Pellegris rappelle les différentes interprétations macroéconomiques pour mieux comprendre le débat autour de la dette publique et des déficits.


Ce matériau a été suggéré et édité par:

Donate

This project is brought to you by the Network for Pluralist Economics (Netzwerk Plurale Ökonomik e.V.).  It is committed to diversity and independence and is dependent on donations from people like you. Regular or one-off donations would be greatly appreciated.

 

Donate