La face cachée de l'économie – néolibéralisme et criminalités

Clotilde Champeyrache
Niveau: avancé
Éditeur: Presses universitaires de France
Perspective: Économie institutionnelle, Autre
Sujet: Politique Internationale Economique, Critique de l'économie orthodoxe
nombre de pages: 301 pages

Texte de présentation

Quelles sont les frontières entre économies légale et criminelle ? Quels sont les territoires de la criminalité ? Comment évoluent-ils dans un contexte mondial de massification des flux de marchandises, d’hommes et de capitaux ? Peut-on lutter contre le trafic de stupéfiants tout en intégrant sa valeur ajoutée dans le Produit intérieur brut ? Les politiques de prohibition doivent-elles être évaluées à la seule aune d’une analyse coûts-bénéfices ? Oligarques russes, économie au noir, entreprises mafieuses, corruption et criminalité en col blanc : cet ouvrage dévoile les facettes les plus sombres de l’économie mondialisée, et révèle combien les sphères légale et illégale sont poreuses mais aussi à quel point le discours économique dominant, axé sur la toute-puissance du marché, banalise, voire favorise le développement des pratiques criminelles.

Résumé du livre

Economiste et spécialiste des mafias, Clotilde Champeyrache offre une description des mécanismes économiques mis en œuvre dans les différentes configurations des activités illégales, bien loin des mythologies construites par la littérature et le cinéma. Au contraire, l’autrice ajoute à cela deux dimensions importantes et qui font l’originalité de son travail.

Tout d’abord, elle tente de cerner les frontières de cette économie criminelle en rejetant l’idée largement répandue d’une séparation nette entre « économie légale » et « économie illégale ». Ensuite, elle s’interroge sur les conditions de l’expansion de cette économie criminelle avec l'apport de l'économie politique. Elle montre ainsi comment le cadre idéologique a désarmé les références éthiques et juridiques de la lutte contre la criminalité, au point de légitimer certaines pratiques illégales ou suspectes en les incluant dans le PIB des pays, comme la drogue ou les jeux en ligne.


Commentaire de nos éditeurs:

Le titre du livre pourrait en rébuter certains, mais pourtant son contenu en fait une référence. L'économie du crime est souvent mise de côté dans les théories plus conventionnelles. Une "face cachée de l'économie" rarement abordée.    
Clotilde Champeyrache reprend dans ce livre une synthèse de ses travaux antérieurs et de son approche. On retrouve ainsi l'approche proposée par l'autrice qui est une approche institutionnaliste, intégrant l'économie du crime et l'économie du droit.    
Ainsi, ce livre est une bonne introduction à l'économie criminelle, ses problématiques et ses enjeux. De plus, il apporte également une grille de lecture d'économie politique intéressante permettant de cerner toute la complexité de la lutte contre la criminalité, en particulier concernant les activités légales des criminels, la quête territoriale des mafias, mais aussi l'économie "grise" - les activités illégales de l'économie légale.

Avoir une connaissance préalable en économie, et en économie politique, vous permettra un meilleur accès à ce livre.

 

Ce matériau a été suggéré et édité par:

Nous soutenir

Ce projet le fruit du travail des membres du réseau international pour le pluralisme en économie, dans la sphère germanophone (Netzwerk Plurale Ökonomik e.V.) et dans la sphère francophone (Rethinking Economics Switzerland / Rethinking Economics Belgium / PEPS-Économie France). Nous sommes fortement attachés à notre indépendance et à notre diversité et vos dons permettent de le rester !